J’ai été victime d’un pervers narcissique : Témoignage

par | Mar 1, 2024 | Famille | 0 commentaires

Victime d’un pervers narcissique : Mais c’est quoi un pervers narcissique ?

Le pervers narcissique a une obsession pour sa propre personne et cherche constamment à être admiré et valorisé par les autres. Il se considère comme supérieur et méprisant envers les autres.

L’une des principales caractéristiques d’un pervers narcissique est sa capacité à manipuler et à contrôler les autres. Il utilise des tactiques de manipulation psychologique pour obtenir ce qu’il veut et maintenir son pouvoir sur ses victimes. Ces tactiques peuvent inclure la dévalorisation, la culpabilisation, le chantage émotionnel et le gaslighting.

Le gaslighting est une technique particulièrement insidieuse utilisée par les pervers narcissiques. Ils manipulent la réalité et font douter leurs victimes de leur propre perception des choses. Ils nient ou déforment la vérité, ce qui peut causer une confusion et une détresse émotionnelle chez leurs victimes.

Les relations avec un pervers narcissique sont souvent toxiques et destructrices. Ils peuvent être charmants et charismatiques au début, mais une fois qu’ils ont gagné la confiance de leurs victimes, ils commencent à exercer leur contrôle et leur manipulation. Ils peuvent être émotionnellement abusifs, critiquer constamment leurs victimes, les isoler de leurs proches, les humilier en public et les priver de leur estime de soi.

Il est important de reconnaître les signes d’une relation avec un pervers narcissique afin de se protéger. Ces signes peuvent inclure des comportements manipulateurs, un besoin constant d’attention et d’admiration, un manque d’empathie envers les autres, des changements fréquents d’humeur, des mensonges répétés et une tendance à blâmer les autres pour leurs problèmes.

Être victime d’un pervers narcissique dans un couple veut dire que l’on subit des violences ?

Oui, mais qu’appelle-t-on « violences conjugales »? La violence conjugale, aussi appelée violence domestique, est une forme d’abus qui se produit dans les relations intimes.

Il s’agit d’un comportement violent et coercitif exercé par l’un des partenaires envers l’autre. Cela peut inclure des actes physiques, émotionnels, sexuels ou économiques visant à contrôler, humilier ou blesser l’autre personne.

Rappelons tout d’abord qu’une femme n’est ni un objet, ni un bien acquis par une personne. Une femme est un bijou, un bien très précieux que l’on se doit de protéger et aimer. Frapper une femme, est un acte lâche et puni par la loi.

Rabaisser une femme est une violence morale sur sa propre personne. Nul ne peut accepter d’être mal traité. Souvent cela commence par différentes étapes, l’homme vous rabaisse, veut avoir toujours raison et énerver porte la main sur vous, à une ou plusieurs reprises.

La violence conjugale est inacceptable et il est important de chercher de l’aide si vous vous trouvez dans une telle situation. Vous n’êtes pas seul, un numéro d’écoute pour les violences conjugales est à votre disposition le 3919, c’est un appel gratuit et anonyme qui ne figure pas sur vos factures, mais en cas de danger composez le 17 sans attendre. Vous pouvez aussi lire vos droits sur le site du gouvernement français, mais ne soyez plus une victime d’un pervers narcissique.

pervers-narcissique-1536x1086 J'ai été victime d'un pervers narcissique : Témoignage

Témoignage de Katia victime d’un pervers narcissique

J’ai subi des violences morales, qui serait devenu physique si je n’avais pas pris la décision de le quitter.

Je me sentais responsable de son attitude voilà pourquoi j’ai supporté. Je suis tombée amoureuse d’un homme de 24 ans, il avait 4 ans de moins que moi. Il était grand, beau, avec un regard envoutant. Très vite on s’est marié, il s’est installé chez moi et 2 mois après cela je suis tombée enceinte.

Pendant ma grossesse, il sortait, rentrait tard, buvait de l’alcool, fumait du cannabis.. Bref, amoureuse j’espérais le changer mais c’était de pire en pire. Il ne participait financièrement à rien et n’avait pas l’air satisfait de sa vie, jamais content, jamais heureux chez moi bien sûre, car dehors c’était un autre homme jovial et agréable, très gentil et aimait des autres.

Il me trompait régulièrement et finissait par me rabaisser, oui j’avais pris plus de 30 kg dus à ma grossesse et oui j’étais myope comme une taupe, je ne me sentais pas belle physiquement, je n’avais pas confiance en moi, et je continuais à m’accrocher à lui en pensant à mon futur bébé. Il avait tous les vices de la terre, que j’ai vu une fois sous le même toit.

Après ces nombreuses engueulades et à 4 mois de grossesse je le mis dehors, et j’ai pu vivre ma grossesse en toute sécurité. J’étais malheureuse car les sentiments étaient toujours là, et je n’arrivais pas à évaluer les violences morales répétées presque tous les jours. Je n’en parlais pas trop, je gardais tout pour moi après tout je me disais que peut-être je le méritais, j’acceptais finalement de souffrir, je me sentais responsable de cette vie.

À la naissance de ma fille, les sentiments étant toujours là, il s’est manifesté avec sa nouvelle copine afin de voir mon bébé. Étant une personne gentille et qui a le pardon facile, je l’autorise à voir sa fille en espérant qu’un déclic se fasse et qu’il prenne conscience de l’amour que je lui portais. Fragile venant d’accoucher, il revient vivre avec moi en me promettant d’être un bon père et qu’il avait conscience de ses responsabilités.

Heureuse, nous reprenons une vie commune, mais rien ne changea, c’était pire il avait un mal-être, il buvait beaucoup d’alcool, et continuait ses vices. Je passe les souffrances morales que je subissais, l’important était ma fille, je ne comptais plus, peu importe mes malheurs, je la voulais heureuse, et tout doucement tout mon amour allait sur elle.

Lui entretemps était heureux de faire tout ce qu’il voulait, et se complaisait d’être entretenu. J’acceptais cette vie, et j’ai eu deux autres enfants. Arriva ce qui arriva, il devenait de plus en plus violent moralement, des injures, me rabaissait, se moquait de mon physique, et de ma personne.

Je manquais tellement d’assurance que j’attendis que les enfants grandissent et comprennent que leur père était nocif dans notre vie. Aux 12 ans de ma fille, je décide enfin de m’en défaire, celle-ci consciente des violences et de la tristesse qui m’envahissait lui a elle-même demandé de partir, j’étais enfin prête à ne plus me sacrifier pour que mes enfants aient la présence à tout prix d’un père même si celui-ci était toxique.

L’amour s’était transformé en haine. Je finis par le détester et lui demandais après une autre infidélité de quitter ma maison. Ce qu’il a enfin fait.

Je me suis reconstruite grâce à mes 3 enfants, qui m’ont donné l’amour que je n’avais jamais réussi à avoir. J’ai appris que la beauté du coeur est plus belle que la beauté physique. Je me suis enfin prise en main.

Ce que je retiens, c’est que quand vous voyez que la personne est mauvaise il ne faut pas plongez la tête la première, on ne doit pas accepter tout et n’importe quoi pour des sentiments qui finiront par évoluer, nous ne sommes pas condamnées à souffrir sauf si on le souhaite.

Un homme doit nous mériter, et il faut fuir s’il n’est pas en mesure de voir la beauté de notre coeur. Il existe de bons hommes, des couples heureux mais pas pour tout le monde chacun son destin et le mien est d’avoir eu des enfants merveilleux, pleins d’amour c’est la seule chose que je ne regrette pas dans cette histoire.

N’oublions pas une femme est un bijou, un bien très précieux que l’on doit de protéger et aimer. Frapper une femme, est un acte lâche et puni par la loi. Rabaisser une femme est une violence morale sur sa propre personne. Nul ne devrait accepter d’être mal traité.

Ne nous laissons pas faire et au moindre coup, allons porter plainte au commissariat ou la gendarmerie de notre domicile et luttons contre ces violences qui peuvent devenir dramatique. Je le répète une femme n’est pas un objet, ni une marchandise. Ne vous hâtez pas, et prenez le soin de bien connaître le passé de votre futur conjoint ainsi que sa famille. Ne pas se dire que vous pouvez changer la personne dans son caractère, personne ne change, on évolue seulement par les épreuves de la vie. Refusons d’être une victime d’un pervers narcissique.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez d’autres articles

La charge mentale et ses conséquences pour la santé

La charge mentale des femmes et les conséquences au niveau de la santé La charge mentale est un concept qui désigne la responsabilité mentale de gérer les tâches quotidiennes et les relations...

Huile de Nigelle : Un trésor pour notre santé

Huile de nigelle: le remède naturel pour renforcer le système immunitaireAvez-vous déjà entendu parler de l'huile de cumin noir ? Connue pour ses propriétés exceptionnelles, cette huile naturelle...

Se libérer du passé pour mieux avancer

Se libérer du passé pour mieux avancer : comment se débarrasser des vieilleries efficacement Après une épreuve comme un divorce ou une séparation, il est naturel de vouloir faire peau neuve et créer...